Je sais, c’est parfois difficile d’avoir la foi. Si tu me lis, c’est que tu es déjà sur un chemin. C’est que tu trouves que quelque chose ne tourne pas rond dans ce monde et qu’il anormal que nous nous fassions autant de mal.

Je dis bien nous nous fassions autant de mal.

Hier, je te parlais de responsabilité. Attention, je le précise encore une fois, on parle bien de responsabilité, pas de culpabilité. Pas de « ce n’est pas moi qui l’ai fait ».

Non, tu peux ne pas être l’auteur de certains faits, mais te sentir quand même responsable. Ton enfant fait une bêtise qui touche quelqu’un d’autre, te sens-tu responsable ? Quelqu’un meurt au bout de ta rue, te sens-tu responsable ?

C’est à dire, même en sachant que ce n’est pas de ta faute si cette personne est en train de mourir, trouve-tu normal de te sentir responsable et d’aller l’aider si toutefois c’est possible ?

Responsabilité illimitée et action limité.

Oui, car comme je l’ai dit hier, autant ta responsabilité peut être illimitée, autant ton champ d’action est limité. La responsabilité est illimitée, l’action est limitée.

Cultiver sa responsabilité envers le monde entier, c’est cultiver son pouvoir d’agir. Tu n’es plus victime des autres si tu deviens responsable.

Car cela s’applique aussi à toi. Plus tu cultiveras la responsabilité dans ta vie, et plus tu développes ta capacité d’action sur ta vie. Tu ne dépendras plus des autres pour être heureux.

La difficulté d’être responsable

Seulement voilà, on veut bien être responsable du monde entier, on veut bien filer un coup de main quand cela est possible, mais notre égo aime bien aussi croire qu’il est parfait et donner la faute aux autres.Car lui a du mal à faire le tri entre responsabilité et culpabilité.

Tout le temps reporter nos malheurs sur la faute des autres est quelque chose que nous avons appris depuis tout petit. « Ce n’est pas moi, c’est lui ».

Maintenant, je te pose la question, es-tu prêt à remettre en cause cette règle ? Es-tu prêt à prendre ta responsabilité sur ta vie ? Il n’y a rien de plus que ce choix à faire. Ce n’est pas difficile en soi. Est- ce qu’aujourd’hui tu peux dire , « je choisis d’être à 100% responsable sur le monde entier » ? Comme ça,ça parait énorme, mais en fait, c’est tellement simple.

Petite motivation pour faire ce choix de responsabilité.

Ça te rendra plus heureux. Alors certes, ton égo va se révolter grave. Il ne va pas être d’accord du tout. Ce sera pour toi l’occasion d’apprendre à ne pas le suivre. Apprends juste à le laisser parler sans adhérer à ses histoires.

Et c’est là que nous arrivons à la magnifique conclusion. Car même tes pensées, tu ne les choisis pas. Franchement, si tu pouvais décider des pensées que tu voulais voir apparaitre dans ton esprit, elles ne seraient pas ce qu’elles sont en ce moment.

Donc, tes pensées ne sont pas de ton fait, de ta faute. Elles sont produites automatiquement.

Par contre, tu en es responsable.

Tu es responsable de ce que tu en fais, si tu vas les suivre ou pas. Les croire ou pas.

MA MÉTHODE Elle est ici.