Aujourd'hui, c'est le 11 novembre.

L’armistice est signé entre la France et l’Allemagne le 11 novembre 1918.

11 novembre, guerre ou paix ? 

C’est la fin de la guerre. Mais en même temps, c’est le début d’une autre. Parce que ce jour-là, en pensant faire la paix, nous avons semé les causes et les conditions de la Seconde Guerre mondiale. Ce 11 novembre, nous n’avons pas créé la paix, nous avons créé une nouvelle guerre et nous l’avons travesti en paix.

Voilà ce que l’homme est capable de faire avec son mental. Se faire croire des choses, se mentir à lui-même. Pire, il manipule et n’a pas le courage de se donner les moyens d’être enfin en paix.

La paix humiliée

La paix, cela s’applique maintenant en utilisant maintenant le parfum, les relations, les couleurs de la paix. Ce 11 novembre, nous avons humilié, ruiné les Allemands. Est-ce que ce sont de bonnes bases pour faire la paix ?

Alors, oui. Nous avons le droit d’être en colère, d’en vouloir aux autres, de haïr, d’être triste. C’est normal de ressentir cela. Que cela soit entre deux pays, entre deux amis, dans un couple, oui. Nous pouvons avoir ce genre de sentiments. Il ne s’agit pas là non plus de se mentir.

Il ne s’agit même pas de vouloir ressentir autre chose si c’est cela que nous vivons. Mais si c’est l’avenir que nous préparons, notre avenir, alors, il faut bien y réfléchir.

Poser les bases de la paix intérieure.

Parce que si c’est la paix que je veux, il faut que je pose les bases de la paix. À moi de savoir si je veux semer les bases de l’avenir à partir de ma colère ou à partir de ce que je veux récolter.

Je ne parle même pas de choisir entre votre cœur ou votre colère, je vous parle de choisir entre votre colère et ce que vous voulez récolter comme avenir.

Et là vous choisissez ce que vous voulez suivre. Laisser planter les graines de la discorde, c’est-à-dire laissez votre mental tout prendre en charge et tout mettre à feu et à sang, ou semer les graines nécessaires à un avenir radieux plein de paix et de joie.

Vous savez au fond de vous quelles sont les graines qui rapportent quel fruit. Vous avez le discernement, vous avez l’intelligence, vous avez la connaissance si vous arrêtez de vous mentir pour voir ce qui est réellement bon pour vous, vos enfants et votre entourage. Seul le stupide mental choisi dans la peur et parfois la haine (mais c’est de la peur aussi) de vous détruire du chemin véritable de votre bonheur véritable. Seul votre mental vient semer le doute et à tendance à vous amener sur un autre chemin.

Le mental dans la guerre.

En 1918, le mental a dupé tout le monde, masquant la guerre en paix, faisant croire au monde entier que l’humiliation était le chemin de la paix et de la réconciliation. C’était une énorme hallucination collective. Avouez qu’en voyant cela des dizaines d’années plus tard, cela nous paraît bien ridicule. Quelle stupidité n’est ce pas ?

Nous n’avons pas cent ans dans nos vies pour pardonner et comprendre. Tout se passe aujourd’hui. Alors, oui, soyez en colère, mais semez quand même les bonnes graines. Pensez à votre avenir et celui de vos enfants et vous verrez ce qui sera bon pour vous.

Vous ne pouvez pas choisir d’être heureux ou pas, vous ne pouvez pas choisir d’être en colère ou pas. Ça, quand vous le vivez, c’est là et vous ne pouvez pas l’effacer.

La colère et la guerre intérieure. 

Soyez en colère, parce que si vous l’êtes, vous ne pourrez pas l’empêcher. Ne cherchez pas à la fuir et ne culpabilisez pas pour ça. Nous avons tous des moments de colère et même parfois de très grandes colères. Mais vous pouvez choisir si vous suivez ou pas ces émotions. Vous pouvez choisir la récolte que vous voulez récolter et semer les graines en conséquence.

Vous ne pouvez presque rien choisir dans votre vie, mais ça, vous pouvez le choisir. C’est le plus beau, le plus grand et le puissant choix que vous ayez en ce bas monde.

Le 11 novembre 1918, le monde a travesti une guerre en paix.

Le monde entier s’est menti. Et le monde se ment encore pensant qu’en faisant la guerre nous aurons la paix, pensant qu’en armant nos pays, il y aura la paix. Même durant les commémorations, nous parlons plus de guerre, de soldats, d’armes, de faits héroïques, que de paix et de comment on fait réellement la paix.

Si nous mettions tout l’argent et les énergies que nous mettons dans les armes et la guerre, dans la construction intelligente d’une paix véritable, dans un véritable jardin de paix, je vous laisse imaginer le monde que nous aurions aujourd’hui.

Alors, n’oubliez pas, notre action est limitée, mais notre responsabilité est illimitée. Gardez cela a l’esprit et faites que chaque action de ce jour transcende toutes vos colères et vienne fleurir un jardin vertueux.

Préparez-vous à être heureux
Votre garantie Bonheur 100%