Malade ? C'est le manque d'amour

11 octobre

J’étais malade, c’est pour cela que tu n’as rien reçu de moi hier. Alors, ça va mieux, mais aujourd’hui, je vais faire court.

Une grippe, un rhume, une simple « crève », c’est encore comme je t’en parlais l’autre jour, comme un voyant dans la voiture qui s’allume.

La maladie est un message

Souvent, cela dit, « ralenti si tu ne veux pas casser le moteur », mais la plupart du temps, cela dit « arrête-toi ». Regarde à l’intérieur du moteur. Regarde si tu n’en infliges pas trop à ton corps ou à ton esprit.

Je sais que ces derniers temps, j’ai un peu trop tiré sur la corde. J’ai dû aussi sortir de ma zone de confort pour certaines choses. Mais je n’ai pas fait cela avec assez d’amour. Et le corps ne ment jamais. L’amour ne ment jamais. Car tout ce qui n’est pas fait dans l’amour entraine irrémédiablement la souffrance.

L’amour pour tout est toujours la solution

Alors je ne dis pas que nous sommes tous à même de nous sentir bien dans toutes les situations et aussi de donner de l’amour pour tout alors que notre esprit lui-même n’est pas dans cet état « …d’esprit », je dis juste que nous devons en être conscients.

Comment pratiquer « l’amour » concrètement ?

Je dis juste que si j’avais été plus conscient de ce que j’étais en train de vivre intérieurement, alors, j’aurais pu demander à vivre les choses autrement. Et même, sans avoir à le demandé, ça se serait aligné tout seul. Car aujourd’hui, c’est que je vis le plus souvent. Avoir juste cette graine d’intention de dire « OK, cette situation m’e¨¨¨erde, mais je peux l’accueillir et avoir cette simple intention de l’accepter. Je ne dis pas l’accepter par force ou volonté, je dis juste avoir cette petite intention.

Je l’accepte, je lui donne de l’amour et je m’en donne aussi.

Et par la même occasion, je me pardonne et j’accepte que comme tout le monde sur cette terre, j’ai des émotions, je peux être fatigué et que je peux être pas toujours au top comme nous le demande la société.

Voilà, pour un email qui se voulait court, ce n’est pas si court que ça. Je pourrais encore en parler pendant des heures.

Nous verrons demain,

A très vite,

Amicalement,

Laurent