Incapable de prendre une décision : bien que de nombreuses personnes affirment que pour faire un choix il faut prendre son temps et réfléchir, ce n’est pas pour autant qu’il faut passer de nombreux mois, voire des années pour prendre une seule décision, aussi difficile que cela paraisse. Il est donc possible que vous ayez toujours du mal à prendre de bonnes décisions, c’est un fait. Mais l’autre fait, c’est que cela peut changer. Et pour y arriver, il est normal que vous vous engagiez à mettre en œuvre certaines astuces bien simples. On en parle dans cet article.

Incapable de prendre une décision : Écouter ses émotions

Vous avez tout faux si vous pensez que vos émotions sont des ennemies à un raisonnement logique. En effet, les émotions sont des systèmes bien perfectionnés d’alertes qui sont susceptibles de vous fournir des informations assez précieuses sur des situations données. Et lorsqu’on considère les racines du mot, « émotion » a pour fondement le mot latin « motio » qui veut tout simplement dire « mouvement ». Si vous vous sentez heureux, excité, ou éprouvez un énorme besoin de faire ceci ou cela, ou si au contraire, vous vous sentez malheureux qu’une telle ou telle autre situation survienne, c’est bien à cause de vos émotions.

Incapable de prendre une décision : les émotions sont alors des indicateurs dont il est important de tenir compte lorsqu’on veut prendre des décisions. Vous devrez savoir les repérer, les ressentir et les exploiter. Estomac en pelote, chair de poule, détente musculaire, tensions, frissons… Chacun a sa propre grille de lecture. Georges Soros, un grand homme d’affaires hongrois, se fie lui par exemple à son mal de dos lorsqu’il veut faire des investissements. Plus le mal de dos est important, plus l’investissement et les risques qui y sont liés le sont également.

Sortir prendre de temps à autre l’air

Si tout est absolument flou et que vous ignorez quelle décision il faut prendre finalement, il est important de sortir prendre l’air. Certaines fois, une bonne bouffée d’air frais permet de normaliser le rythme d’un cerveau qui tourne à plein régime, mais à vide. Faites comme Mozart qui trouve l’inspiration durant ses ballades, et sortez prendre l’air en libérant lestress qui s’accumule en vous.

Si vous êtes incapable de prendre une décision, faites du lèche-vitrine, sans rien acheter ! Flânez dans la rue. Sifflotez ! Laissez-vous guider sans réfléchir à votre destination finale. Faites le vide dans votre cerveau. La bonne idée, la meilleure décision pourrait alors surgir en contournant une rue. En ce moment-là, saisissez cette idée et ne la laissez pas s’en aller.

Dans cette même perspective, apprenez à tendre l’oreille les matins. Parce que votre subconscient en arrière-plan sait surement qu’elle est la bonne décision à prendre. Généralement, la bonne décision est en vous. Il suffit de savoir l’écouter.