Se débarrasser de la souffrance est un vœu commun à toute l’humanité

Se débarrasser de la souffrance est certainement la demande que nous avons tous en commun nous les humains. Il y a deux choses essentielles que nous faisons ici-bas et qui guident d’une certaine manière tout ce que nous faisons et pensons sur cette terre.

  1. Chercher le bonheur et la paix
  2. Sortir de la souffrance

Nous connaissons tous la souffrance

Peu importe qui nous sommes et peu importe d’où nous venons, nous connaissons ou nous avons tous connu la souffrance.

Ce qui change entre les différentes personnes, les différentes époques, mais aussi entre les différentes cultures, c’est la manière dont nous essayons d’en sortir.

Que cela soit par la pratique d’une religion ou la pratique d’un pouvoir totalitaire, la raison inavouée est toujours la recherche de la paix. C’est-à-dire se débarrasser de la souffrance à tout prix.

La bonne attitude pour se débarrasser de la souffrance.

Voici une phrase que j’adore et qui selon moi explique l’attitude exacte que nous devrions avoir vis-à-vis de la souffrance.

Quand l’arbre à une branche qui casse il continue de pousser vers la lumière.

La nature connait d’une certaine manière des contrariétés, des branches cassées. La nature connait la naissance et la mort. Et elle connait aussi ses petits soucis que nous les humains, appelons souffrance.

Quand la branche d’un arbre casse, suite par exemple à une tempête, cela n’empêche pas l’arbre de continuer de pousser et d’aller vers la lumière. L’arbre accuse le coup, il cicatrise et il continue sa quête, son chemin, son destin. Et l’image est encore plus belle quand on sait qu’il va toujours vers le haut et se rapproche de la lumière.

Nous sommes un arbre en route vers la lumière.

Avoir des difficultés dans la vie fait partie de la vie. Ces difficultés deviennent souvent des problèmes, car nous les appelons des « coups durs », des « soucis » et de « la souffrance ».

Contrairement aux arbres qui se moquent de souffrir, la souffrance n’est pas bien vue chez les humains. Elle est même très mal acceptée.

Pourtant si nous acceptions que comme pour toute vie dans la nature, nous ayons nous aussi nos petits accidents, alors, nous accuserions le coup dans un premier temps et nous laisserions ensuite tout cela de côté pour continuer notre chemin vers la lumière.

Se débarrasser de la souffrance en laissant le corps

L’arbre laisse la nature s’occuper de sa branche cassée. Nous devrions faire la même chose avec notre corps. Ce dernier prend des coups. Physiquement et émotionnellement. La nature est ainsi faite qu’elle guérit énormément de choses automatiquement.

En laissant le corps s’occuper de nos souffrances, en n’y prenant plus part, en n’essayant plus d’en prendre le contrôle, nous laissons la nature faire. Il ne s’agit pas de refouler sa souffrance, mais de l’accueillir et faire confiance à notre corps et à la nature pour guérir ou réparer tout cela.

Notre destinée n’est pas la souffrance

La souffrance est juste un curseur, une boussole pour nous diriger vers notre véritable objectif. Prendre de la hauteur et aller vers la lumière.

En admettant que le but principal de notre vie soit de découvrir cette vérité, que nous pouvons appeler, paix, bonheur, dieu ou vie, nous redonnons alors à la souffrance sa place qui est la sienne.

La peur, la souffrance, notre attachement et notre addiction à celle-ci, ont fait de nous des êtres dont la croisade principale est de se débarrasser de cette souffrance. Les sociétés se sont arrangé de cela et entretienne cette croyance. Car un peuple qui a peur et qui souffre ,et qui passe son temps à essayer de sortir de cette souffrance est un peuple enchainé.

Un peuple qui ne cherche pas la liberté reste malléable, manipulable et docile. Et le pire, c’est que cela l’enferme encore plus, le coupe encore plus de lui-même. De ce qu’il est vraiment. Un être libre et infini. Cela rajoute ainsi de la souffrance à la souffrance.

Soyez comme l’arbre

Lorsque la souffrance s’invite dans vote vie, regardez là, accusez le coup si nécessaire. Puis donnez là en toute confiance à la vie. Car la vie s’occupe de la vie.

Revenez à vous, dans le présent. Ne retournez pas dans le passé pour comprendre ou guérir. N’allez pas dans le futur accompagné par cette souffrance. Car si vous faites cela, votre futur sera construit de cette souffrance.

Laissez de côté ce corps et vous laisserez ainsi la nature s’occuper de tout. Restez alors ici. Présent. Et occupez-vous de grandir et d’aller vers la lumière délivrée de la mémoire psychologique, mais surtout physique et émotionnelle de cette souffrance.

Alors, vous serez libre. Libre de sortir de vous-même pour aller à la rencontre de vous-même.

Si vous voulez continuer ce voyage avec moi, vous pouvez vous abonner à mes emails privés. Ce sont des emails qui vous donnent l’énergie au quotidien pour rester dans la lumière et connaitre une vie moins stressante, plus heureuse et plus paisible.

J’envoie un email unique chaque jour. Si tu veux avoir celui de demain matin, inscris-toi maintenant en cliquant sur ce lien.

À demain matin ?