J’ai vu l’autre jour un film qui s’appelle « Renaissance ».

Je ne vais pas parler ici de cinéma. Ni des qualités narratives ou de prises de vue de ce film « Renaissance ». Ni du jeu des acteurs ou de la qualité de la lumière ou de la réalisation.

Le sujet derrière le film Renaissance.

C’est l’histoire d’un homme âgé qui va mourir d’un cancer. Une société un peu secrète lui propose alors une mue. C’est-à-dire de transférer son esprit dans un autre corps plus jeune.

De belles machines vont donc faire le travail. Et l’homme se retrouve avec le corps d’un beau marine américain.

Dans le film "Renaissance", l’homme voit bien qu’il a un nouveau corps.

Mais se sent comme la personne de l’ancien corps. Il se sent donc lui-même. Et à garder toute sa mémoire. Il sent donc la présence, la sensation d’exister, mais a aussi gardé sa personnalité.

Cependant, le film "Renaissance" selon moi se trompe sur un point. Il ne peut réellement transférer la conscience. Le corps dans lequel était transféré l’esprit était vivant. Il était donc déjà conscient.

La conscience d’exister n’est pas la personne.

Nous avons tous cette sensation d’être là. Cette sensation d’existence. Nous vivons une conscience collective en quelque sorte. Le film renaissance montre un peu cela sans le vouloir.

Si l’on considère que la conscience est une, il est donc normal qu’il ressente à nouveau cette présence dans ce corps vivant. La seule chose qu’ils ont transférée, en réalité, c’est sa mémoire. Et uniquement la mémoire cérébrale.

Mais cela, le film "Renaissance" n’est parle pas.

Il n’y a pas tellement d’analyse à ce niveau-là. C’est plutôt un film d’action.

Dans le film Renaissance, cette mémoire du cerveau c’est tout ce qui fait la personnalité. La personne est construite uniquement sur la base des souvenirs, des expériences du héros. Ce qu’il a appris. Ce qu’il a aimé ou détesté. Ce qui l’a mis en confiance ou fait peur.

La renaissance n’aura pas lieu

Mais le truc, c’est qu’il est dans le corps d’un autre. Et il commence à avoir des hallucinations, des sensations qui ne lui appartiennent pas. Mais qui appartiens à la personne qui autrefois habitait ce corps.

Pourquoi a-t-il des visons et ces sensations ? Parce que le corps est le terminus de notre mémoire. Le corps garde en mémoire toute notre histoire. À travers ses émotions et ses sensations. C’est lui qui encaisse tout ce que nous n’arrivons pas à assimiler dans notre vie.

Le film Renaissance parle de la mémoire du corps

Ce n’est pas le propos principal du film Renaissance, mais c’est ce qu’il montre le mieux. Cela peut nous aider à comprendre comment nous-mêmes, nous pouvons renaitre.

Bonne nouvelle, pas besoin de machine comme dans le film.

Si tu as par exemple une pensée de peur, le corps va la ressentir. Après, tu as deux solutions :

  • soit tu vis cette émotion jusqu’au bout et tu la digères
  • Soit tu l’empêches de se manifester jusqu’au bout et le corps en gardera une mémoire subconsciente. Cette mémoire cherchera à se manifester dès qu’un stimulus extérieur dans notre expérience se présentera.

Le corps a sa propre mémoire.

Et c’est la mémoire finale, physique, émotionnelle qui est en bout de course. Si elle n’est pas évacuée, nous sommes condamnés à la revivre éternellement tant que nous ne nous décidons pas à la laisser se manifester jusqu’au bout. Tant que nous ne la laissons pas nous dire ce qu’elle a à nous dire.

Nous le voyons très bien dans le film "Renaissance"

D’une certaine manière, le corps nous parle lorsqu’il se manifeste. Mais la plupart du temps, nous cherchons à fuir nos émotions, et à effacer le plus vite possible nos sensations.

La pensée en elle-même ne te fait pas souffrir. C’est la mémoire stagnante qui est dans le corps qui te fait souffrir. C’est pour cela que pour dégager la souffrance, nous devons nous attacher à évacuer les mémoires de notre corps. C’est en réalité la seule manière de faire une renaissance.

Il existe plusieurs techniques. Les deux sont compatibles entre elles.

  1. La première consiste à laisser les émotions s’exprimer jusqu’au bout sans essayer de les arrêter. Les observer et les laisser se déployer jusqu’à ce qu’elles n’aient plus rien à dire.
  2. La deuxième est plus complexe à mettre en œuvre. Il s’agit de se couper de tous nos sens. Au lieu de porter notre attention comme sur la technique numéro 1 sur le corps, nous allons au contraire couper cette attention de tout ce qui peut être observé.
  • Comme notre corps
  • Les objets qui nous entourent
  • Les personnes qui nous entourent
  • Et nos sens (ouī, vue, etc.)
  • Le temps et l’espace

Pourquoi faire cela ? Je vous renvoie à mon mail d’hier qui explique que nous allons toujours vers le connu. Et que le corps pour se sentir exister va toujours aller chercher les sensations qu’il connaît même si elles ne sont pas forcément agréables.

Il vient se nourrir. Il y a plein d’infos importantes et passionnantes dans le mail d’hier.

Le véritable pouvoir est dans le corps.

La pensée n’a aucun réel pouvoir si elle n’entre pas dans le corps. Si elle n’est pas vécue émotionnellement.

Dans le film "Renaissance", petit à petit, le corps prend le dessus sur la pensée et impose au héros ses propres pensées.

S’il ne veut pas avoir les pensées du corps qu’il a investi, il doit prendre des pilules.

Le choix est alors simple. Soit il ne prend plus de pilules et il finira pas devenir la personnalité du corps. Soit il prend des pilules et dans deux ans il aura totalement effacé la mémoire du corps et restera la personne qu’il était dans son ancien corps.

Mais selon moi, il y a un autre choix. Un choix dont le film ne parle pas. Celui de choisir qui il veut être vraiment. Décider de ne prendre aucune des souffrances et mémoires des deux corps et se créer les sentiments, les sensations qui souhaiteraient vivre vraiment.

Le film renaissance prône la continuité de l’être.

Mais pour changer, nous devons changer d’état d’être.

Le choix dans le film pourrait être de devenir la personne qu’il veut vraiment être.

En laissant le corps dissoudre toutes ses émotions, en se détachant du corps, on peut alors reprendre la main sur notre vie. Et ne plus être un relai émotionnel du corps. Mais plutôt être qui nous voulons être et choisir quelle expérience nous voulons vraiment vivre.

Renaissance impossible sans nettoyage émotionnel

Le film Renaissance montre un peu cela.

Tant que le corps est rempli d’un trop-plein d’émotions non digéré, c’est lui qui choisit ou tu vas et ce que tu fais en fonction de tes habitudes (qu’il ne veut pas quitter) et de tes peurs.

Lorsque tu te dégages du monde extérieur et de ton corps, tu te retrouves à l’intérieur de toi.

Avec tes pensées. Mais des pensées sans pouvoir puisqu’elles n’ont plus d’endroit comme le corps pour s’accrocher. C’est cela encore une fois, le principe de la méditation.

Libre alors à toi de choisir ou de créer les pensées que tu veux en fonction de tes véritables désirs. De les donner ensuite à ton corps pour que tu puisses les vivre dans la matière, ici et maintenant. C’est-à-dire que tu choisis ainsi la manière dont tu veux te sentir et vivre ton expérience.

Là alors, tu auras tout le pouvoir de l’univers en toi.

N’est-ce pas fantastique ?

J’espère que cette analyse très personnelle du film renaissance te donnera l’envie de te transformer toi-même. Loin des machines, si tu veux faire une vraie renaissance, je te conseille de t’abonner à mes emails privés. Tu resteras dans l’énergie de la transformation.

Pour recevoir l’email de demain (chaque email est unique), inscris-toi en cliquant sur ce lien.

Amicalement,

Laurent.