Une seule question pour répondre à toutes les autres

Déprime, que faire ? Quelle est la réponse, la solution aux milliers de questions qui surgissent en cas de déprime ou micro-dépression ?

Que faire quand tout bascule et que des milliers de questions se posent ? Car quand tout va mal, les solutions ne viennent plus. Nous ne faisons que rajouter des problèmes aux problèmes.

Il nous faudrait dans ce v-cas là une petite phrase magique anti-déprime.

Que faire contre la déprime : définition de la micro-dépression.

Je me suis demandé : si je devais garder juste une question, une seule qui permettrait de répondre à toutes les autres ?

Une question que je me poserais dès que la déprime pointerait son nez. Comme un bon réflexe quand tout part en vrille.

Je suppose que toi aussi tu connais ça. Il y a des jours où rien ne marche. La déprime quoi. Parfois tout marche, mais c’est toi qui ne marches pas bien. La déprime toujours.

Et tu ne sais pas vraiment pourquoi. Et c’est là que tu es démuni. Tu ne sais pas pourquoi. Ou au contraire tu trouves tout un tas de raison pour être malheureux. Tu restes même très imaginatif pour créer des problèmes.

Dans ces cas là, quoi qu’il se passe dans ta vie, le moral est à zéro.
C’est limite la dépression parfois. Au bord des larmes, triste, en colère pour un rien. Tu ne sais plus pourquoi tu vis.
Pourtant il y a deux jours, c’était super et aujourd’hui, c’est le vide total.

Une dépression, ça porte bien son nom. Le vide en soi. Je te parle de ces microdépressions, ces déprimes qui surviennent de temps en temps. Ces déprimes qui sont toujours là à te guetter. Mais j’ai ma petite phrase magique anti-déprime.

Principaux symptômes de la déprime


La fatigue pointe son nez, le système nerveux lâche, les hormones s’emballent. Douleurs physiques, stress, fatigue, manque d’appétit, troubles de l’humeur, agressivité, sentiments d’injustice, manque de sommeil ?

Je continue ? Tu reconnais certains symptômes là-dedans ?


Quand tu ne vas pas bien, certains de ces troubles te sont peut-être familiers ? Ces déprimes chroniques qui vont et qui viennent.

Ton corps est souffrance, ton âme est perdue.

Les solutions conventionnelles et non conventionnelles contre la déprime.

Que faut-il faire ?

Aller chez le médecin, aller chez son psy ? Prendre un antidépresseur ?

Se perdre dans le travail, aller courir, manger ?

Dois-je prendre des huiles essentielles ? Dois succomber aux antidépresseurs ?

Un billet d’avion pour le bout du monde ? Dois prendre un amant ou une maitresse, sortir en boite ?

Causes ou raison de la déprime

Est-ce une déprime de saison, à cause du travail ?
De ma femme ou de mon mari, de mes enfants ? Est-ce que c’est ma nature, mon tempérament ? Que faire quand nous croyons que notre déprime est naturelle, inévitable ? Est-ce que c’est dans mes gènes ou mon ADN ?

Trop de questions auxquelles on ne trouvera aucune réponse. Parce qu’aucune des réponses que vous trouverez ne vous conviendra.

Parce que ces moments de dépression entrainent justement cela : une foule de questions auxquelles on ne peut répondre.

Une réponse simple à la question 

Comme dans les moments de déprime mon mental est actif et que je n’arrive pas à l’arrêter, j’ai essayé, au lieu de trouver des questions stressantes, de trouver des questions apaisantes.

Ou plutôt une question apaisante, rassurante.
Et j’en ai trouvé une qui m’apaise, qui me fait du bien, qui me remet en place quand tout va mal.

Cette question va peut-être te surprendre, la voici :

Que dirait l’amour dans cette situation ?

C’est la question anti-déprime. C’est la question qui désamorce la déprime. Elle ne va pas régler tes faux problèmes, elle ne va pas forcément te redonner tout de suite le moral.

Elle va juste te ramener sur l’essentiel. Que dirait l’amour dans cette situation ?

Et si d’autres questions arrivent alors, tu leur mets en face cette question à nouveau : que dirait l’amour dans cette situation ?

Et tu ne cherches pas à répondre. Tu laisses la réponse te trouver. Et tu te détends, tu laisses ta déprime se déployer et s’en aller. Avec toujours cette question : Que dirait l’amour dans cette situation ?

Tu peux continuer à te détendre en t’abonnant à mes emails privés. Je t’accompagne gratuitement au quotidien. Je t’écris tous les jours. Et demain à 9 h, tu peux recevoir l’email unique que j’enverrais.

Pour ne pas manquer cet email, tu sais ce qu’il faut faire.

À demain 9 h ?

Laurent Macha