La technique du "oui" à la vie.

Une histoire bien étrange

Je suis tombé l’autre jour dans une drôle d’histoire. Parfois, la vie se comporte de façon étrange. Elle vous amène à un endroit ou à priori vous pensez que vous n’avez rien à y faire.

Cela a dû t’arriver. Une situation te tombe dessus et là tu cries « mais je n’ai rien à voir avec ça ».

J’ai reçu des insultes

Avant-hier, deux personnes m’ont utilisé pour s’insulter par mon intermédiaire. Au lieu de se parler en direct, ils m’ont envoyé tous les deux l’un après l’autre leur haine pour l’autre. Et en gros, plus ou moins directement, ils m’ont chargé de transmettre le message.

Bien sûr, je connais les deux personnes. Je n’ai pas été choisi par hasard. Nous ne sommes jamais choisis par hasard. Pour rien dans notre vie. Et toi aussi, je le sais. Très souvent, tu te demandes, « mais bon sang, qu’est-ce que je « fous » dans cette histoire » ou même tu te dis tout simplement que tu voudrais être ailleurs qu’ici, ne pas vivre ce que tu es en train de vivre.

Dire oui à son histoire.

Et comme je te comprends. Parfois, nous aimerions tellement nous extirper d’une situation bancale ou nocive. Parfois, nous sommes dans un sac de nœuds et nous n’en voyons plus le bout. Et cela nous crée du tort, nous donne beaucoup de colère et nous rend tout simplement malheureux.

Une injustice dans la vie.

Ce que je ressens le plus dans ce cas là, une grande injustice.

Mais le truc, c’est que la situation que nous cherchons à fuir est bien là. Et qu’on est dedans jusqu’au coup. Alors, oui, on peut fuir, on peut partir et dire à tout le monde d’aller se faire voir. On peut changer de vie et tout jeter.

Parfois, quand c’est vraiment insupportable, nous le faisons. Mais la plupart du temps, nous restons dans ce sac de nœuds. Et le plus étrange, c’est que très souvent lorsque nous fuyons une situation, même si c’est à l’autre bout du monde, nous la retrouvons rapidement sous une autre forme. Et nous vivons à nouveau le sac de nœuds.

Fuir n’est pas dire oui à la vie. 

Tu l’auras compris, la situation n’est pas le problème. Ni la personne, ni quoi ou qui que ce soit d’autre. Le problème c’est toi.

Tout ce que nous vivons est là parce que nous devons le vivre. Et tant que nous n’aurons pas compris ce que nous avons à comprendre, cela se reproduira indéfiniment. Nous avons deux choses à comprendre. Ce que l’évènement cherche à nous enseigner et que ce que nous vivons, nous ne pouvons pas « ne pas le vivre ».

Dire oui à la vie, c’est vivre ce que nous avons à vivre. 

Et tu sais quoi ? Quand tu sais cela, quand tu acceptes cela, tu as déjà résolu à la moitié du problème. Déjà, tu ne fuis plus et tu te mets face à tes responsabilités. Ce qui est énorme.

Dire oui à la vie, c’est comprendre que tu ne peux pas vivre autre chose que ce que tu es en train de vivre dans cet instant. Tu peux t’organiser pour que cela soit différent plus tard, mais ce moment-là, tu ne peux le changer. Cela ne sert donc à rien de résister.

Parce qu’à partir du moment où tu te sens responsable, à partir du moment où tu cesses de résister à ce que tu dois vivre, alors, la vie deviendra plus clémente avec toi. Tu iras alors au bout de ce qui doit être fait et vécu, tu diras oui à la vie. Le grand message du OUI sera ton ADN. Et la vie te donnera encore et encore ce oui.

Je n’ai rien inventé. Je l’ai appris des plus grands sages du monde.

Si tu veux apprendre ces grandes techniques, et maitriser ta vie en suivant tout simplement les règles de la création, alors suis tout simplement ce lien.

Préparez-vous à être heureux
Votre garantie Bonheur 100%