Pour atténuer la souffrance, il suffit de vivre la totalité de l’expérience. Et je vais t’expliquer comment faire cela. Tu vas, je pense, faire une jolie découverte.

Comment atténuer une souffrance : ce qui ne marche pas

Pour atténuer la souffrance, beaucoup diront qu’il faut l’observer. Et c’est vrai que si tu regardes là où tu souffres, c’est déjà un premier pas pour te libérer.

Mais ce n’est pas suffisant.

Et je vais t’expliquer pourquoi et comment aller plus loin pour atténuer la souffrance. Quand tu dis oui à l’expérience, cela procure déjà un certain calme.

Pourquoi ?
Parce que tu cesses la lutte.
Tu accueilles ce qui est.
Tu ne luttes pas contre ce qui ne peut pas être dans l’instant.

Le problème principal pour atténuer la souffrance

Le principal problème pour atténuer la souffrance, c’est qu’en même temps que l’on donne notre attention à l’expérience, on lui donne aussi de l’importance.

Notre focus étant sur notre souffrance, il n’y a plus que cette souffrance. Et c’est là que nous nous faisons avoir.

Le secret pour atténuer la douleur, c’est d’embrasser la totalité de l’expérience.
Qu’est-ce que ça veut dire et comment faire ?

Qu’est-ce que ça veut dire : lorsque tu soufres, tu peux observer ta douleur. Ou elle est dans ton corps.

le véritable lieu où apparait la souffrance

Pour que cette douleur existe, il faut qu’elle ait un espace où se manifester. Un contenant.

La douleur ou la souffrance apparaît au sein d’un espace, du contenant. Il n’y a pas de douleur dans cet espace.

La douleur est donc entourée de non-douleur. Et cet espace de non-douleur fait aussi parité de l’expérience.

On peut aller encore plus loin.

En disant : que cet espace de « non-douleur » est lui-même inclus dans un autre espace qui serait l’observateur neutre de tout cela.
Une conscience de tout cela.

Comment faire pour accéder à cette nouvelle réalité sur la douleur ?

Il faut en fait embrasser la totalité de l’expérience. Si tu as bien compris ce que je viens de t’expliquer, tu noteras que l’expérience de maintenant n’est pas uniquement la douleur ou la souffrance.

Mais aussi ce qui entoure cette douleur ou cette souffrance. L’expérience est aussi cet espace dans lequel apparaît la douleur. L’expérience est aussi le contenant, l’observation de l’expérience.

L’erreur à ne pas faire pour atténuer la souffrance

Il ne s’agit pas d’ignorer la douleur.

Il ne s’agit pas non plus de la refouler. Il s’agit de prendre la totalité de l’expérience qui est la douleur et tout ce qui l’entoure et la contient.

L’endroit où apparaît la souffrance n’est pas souffrant.

En embrassant la totalité de l’expérience, tu limites ta souffrance.
Tu lui donnes un espace pour qu’elle puisse s’étendre et se dissoudre. Pour atténuer la souffrance, tu portes autant ton attention sur ce qui fait mal que sur ce qui ne souffre pas et qui est le vide dans lequel tout apparaît.

Joue avec la vie.
Fais cette expérience.
Et sache que mes emails privés quotidiens sont là pour te guider dans cette démarche.

À demain,

Laurent