méditation audio gratuiteL’amour inconditionnel définition :

Je le cherche partout sans le savoir pensant le trouver ailleurs qu’en moi. Il est pourtant l’essence même de ma quiétude de mon bonheur et de celui des autres. Je cherche, je cours, je m’investi, je me motive, j’essaye d’échapper à la tristesse, je lance des SOS, je lis des livres sur la psychologie, j’essaye d’avoir une vie tout en rondeur, je pratique, fais des exercices pour lâcher prise. Je m’agite. Je guète chaque symptome dépressif, chaque syndrome et j’essaye de les fuir à tout prix sans comprendre qu’il ne font que me montrer le chemin de l’amour. J’ai lu tous les livres, je connais toutes les citations de l’amour inconditionnel, toutes les définitions de l amour inconditionnel. Je sais que ce n’est pas dans la psychologie, dans les livres, ni même dans mes pratiques que je trouverais l’illumination ou je ne sais quelle réalisation. Car le fait même de vouloir réaliser cela est un voeux de l’égo.

Le lacher prise livre son secret.

Il y a au fond de moi cette certitude que il y a une libération, un « je » universelle, un dieu peut-être, quelque-chose qui dépasse toute mon histoire, tout ce que je fais, tout ce que je dis. Parce que quoiqu’il arrive dans ma vie, ce « je » est toujours là. Je ne parle pas du « je » en tant que « moi » ou d’égo, je parle de ce « je » comme cette sensation d' »être ». Il me parait alors de plus en plus évident qu’il faut que je lâche prise. Encore des exercices de lacher prise, « comment » lacher prise, re-lecture, re-citation lacher prise, re-exercice lacher prise. Mais surtout re-besoin de l’égo.

Alors, je cherche la vie amoureuse, la richesse, la reconnaissance et pourquoi pas la gloire. En vain, je me fatigue, je m’épuise, je me perds.

Et pourtant, je sais que quoique je fasse, rien ne changera dans ce que je suis fondamentalement. Ni en « bien », ni en « mal ». Et c’est pour cela que je peux chercher tous les travails du monde, toutes les rencontres du monde, posséder tout l’argent, les amis du monde, quoique je fasse en plus ou en moins, en « bien » ou en « mal », m’éloigne finalement de moi et de ce à quoi j’aspire. Rien de tout cela ne me rapprochera d’une philosophie du bonheur magique si ce n’est quelques satisfactions ici et là mais qui resterons éphémères et impermanentes. Là encore, chaque mot, chaque citation du bonheur, chaque proverbe sur le bonheur ne pourront que satisfaire mon égo.

Je sais cela et pourtant, je cours toujours. Que je sois en quête d’argent ou que je sois d’une jalousie maladive, que je sois en quête de reconnaissance enclin à soigner chacun de mes défauts, je reste toujours en quête et donc frustré.

Je sais que cette quête est vaine et qu’un jour nous allons tous mourir et alors là tout ce que j’aurais acquis s’envolera en fumée, mais je m’accroche à cette idée que le bonheur dépends de l’extérieur.

 Il suffirait seulement que je reconnaisse que ce n’est pas possible. Je ne peux pas être heureux. Voilà.

Oui, là c’est un petit peu dur à entendre en disant que je ne peux pas être heureux dans ce monde là. Mais quand je dis dans ce monde là, je veux dire dans ce monde extérieur,  dans le monde matérielle dans le monde de la forme.

Je le redis, pas d’autre solution que de dire que CELA N’EST PAS POSSIBLE. Le monde de la forme ne peut pas me rendre heureux. Attendre le bonheur du monde, de l’extérieur ne peut que m’amener à de la  frustration.

 Déjà, ça soulage, toutes mes actions sont vaines, je peux me détendre :-)

ah ???? , ou ça angoisse !!!, quoi le bonheur n’est pas possible.

Cessez de courir, cela n’est pas possible. enfin, pas là ou vous cherchez

Car alors, une fois reconnus avec force vérité, et foi, sans qu’un seul doute ne puisse contredire cette vérité, cela n’est pas possible :

Alors Le Bonheur sera là.

Renoncez à tout, à tout vos biens, vos relations, ne les repoussez pas, mais soyez près à tout abandonner tant au niveau materiel que spirituel. Lâchez prise. Lâchez dépréssion nerveuse, lâcher votre besoin de richesse. Le lacher prise en amour est aussi nécessaire. Cela ne veut pas dire que vous n’aimez plus, bien au contraire. Vous lachez, vous coupez la Chaîne. Abandonnez. Ce ne sont pas vos biens, vos enfants, vos amour que je vous demande de quitter, c’est l’attachement à tout cela. Se détacher de ceux qu’on aime, c’est aimer véritablement car c’est enlever les chaînes pour laisser à l’autre (mais aussi vous même) la possibilité de se libérer. Se détacher montre tout simplement que vous avez compris que l’extérieur, l’attachement à la forme ne conditionne pas votre bonheur et donc votre amour pour ces personnes.

 Amour inconditionnel définition

aimer, c’est vouloir le bonheur de l’autre, que l’autre se réalise. (même si cela ne va pas dans notre sens :-)

« La leçon la plus importante pour chacun de nous est celle de l’amour inconditionnel, tant envers les autres que pour nous-même « . E. Kubler-Ross

Vous pouvez vous rapprocher de vous même en cliquant ici.