Mar 25

Suite au événements de Toulouse.

tuerie toulouseAprès les événements de Toulouse,

après le passage de l’émotion, du recueillement de la colère, le temps de la réflexion arrive. Les médias et les politiques commencent à vouloir trouver des complices, des coupables et des boucs-émissaires.

La faute à l’autre.

Il est tellement plus simple de se tourner vers l’autre quand quelque chose ne va pas. Généralement quand nous réussissons dans la vie, nous n’avons pas de mal à dire que c’est grâce à notre travail et nos qualités. En revanche, lorsque cela ne marche pas, nous retournons très facilement la faute sur  l’autre pour expliquer notre échec. Si je réussi, c’est grâce à moi, si j’échoue, c’est grâce à moi aussi. D’ailleurs, le choix des mots est amusant, je réussi GRACE à moi, j’échoue A CAUSE de … Il est plus facile dans notre société de trouver des coupables que des responsables. Parce que quand on parle de responsabilité, on peut difficilement ne pas à un moment les chercher en nous.

Notre responsabilité à tous. Lire la suite

Mar 05

S’aimer soi-même avant d’aimer les autres

comment reprendre confiance en soi psychologie. amour maghrebeS’aimer soi-même

Comment peut-on demander aux autres de nous aimer si nous ne sommes pas capable de nous aimer nous même ? Faites en l’expérience. Avez-vous remarqué que vous même avez plus de facilité à aimer des personnes bien dans leur peau ? Parfois certes, ils vous énervent parce que leur réussite et leur bien-être vous montre combien vous, vous êtes dans l’échec et malheureux. Mais avouez que en se détestant soi-même, on a peu de chance d’attirer l’amour de l’autre. Lire la suite

Déc 21

Comment parfois nous nous créons nous même des besoins qui deviennent des obstacles au bonheur.

Assurez-vous que votre vie n’est pas encombrée par des besoins que vous vous êtes créés vous-même. .Observez pourquoi vous en êtes arrivé là, démontez le mécanisme, mesurez bien la nécessité ou non de rester dans cette situation et si nécessaire, faites le ménage en démontant le mécanisme, c’est à dire les trois quart du temps, en changeant vos habitudes.

Faites un point chaque jour sur ce « problème » et voyez vos progrès. Eventuellement, faites le point par écris. Il se peut que vous ayez quelques difficultés, persévérez, ayez confiance en la vie et surtout, n’abandonnez pas.