Jan 08

La connaissance universelle et la connaissance intellectuelle Concepts et intuitions

ou pourquoi méditer plutôt que d’emmagasiner de la «connaissance» ?

Il est bien sûr utile d’apprendre, de lire, de s’informer auprès d’émissions de télévision, de radio, etc.

Mais nous ne faisons dans ce cas-là que d’accumuler des connaissances sans en faire l’expérience. Il s’agit de l’histoire de la personne qui a lu tous les livres pour apprendre à nager, mais qui le jour ou elle se retrouve à l’eau…se noie.

Les informations, les explications, les démonstrations etc, sont indispensables mais tant que nous restons dans des notions, une connaissance à l’état de concept, nous ne pouvons laisser place à l’intuition.

Lorsque nous méditons, nous faisons (autant que possible) taire le mentale, du moins, nous lui accordons moins d’importance, nous nous en détachons. A ce moment là, nous pouvons laisser place à l’intuition. Mais dès que le mental reprend le contrôle, alors les informations auxquelles nous avions accès se heurtent à la dure réalité de notre monde matériel. L’information en état de méditation (ce que l’on appel penser sans penser) est rapide, lumineuse et le cerveau, notre vieux cerveau, cette machine archaïque que nous maîtrisons si mal est incapable de la retranscrire. C’est un peu comme comparer un pigeon voyageur et l’internet au débit. Aller donner l’information contenue dans une page web à un pigeon voyageur ! Dans notre dimension terrestre, le cerveau va accueillera l’information en tentant de l’ajuster, de la conceptualiser.

Cela reste malgré tout utile, car nous enregistrons ainsi de nouvelles données de nouveaux calculs, équations qui vont nous permettre de réajuster nos connaissances, notre attitude et ainsi participer à notre ouverture de conscience.

Nous méditons et accédons à la connaissance pure et universelle dans l’instant présent, puis, au contact de notre dimension terrestre, avec notre cerveau nous accueillons ces informations et nous les réajustons à notre monde, à notre quotidien.

La plupart des gens vont chercher à apprendre des connaissances dans les livres et sont donc formatés par les concepts des autres (voir d’un autre). Il ne vont pas chercher la connaissance par leur intuition (grâce à la  méditation), la connaissance pure et universelle.

Cliquez sur ce lien pour des petites phrases, des pensées « à méditer »